Faut-il supprimer le gluten ?

Faut-il supprimer le gluten ?

Nous le connaissons tous, et pour la majorité le consommons quotidiennement. Il se définit comme une protéine et se retrouve dans de nombreuses céréales (le blé, le seigle, l’avoine, l’orge…). Il a pour propriété d’apporter élasticité et viscosité aux farines céréalières. Vous l’aurez sûrement deviné, nous parlons bel et bien du gluten !

Pourtant omniprésent dans notre alimentation, on voit apparaître depuis quelque temps, le phénomène du régime sans gluten. Beaucoup l’adopte et l’adore déjà !

Et bonne nouvelle car la tendance du sans gluten évolue de jour en jour et permet aujourd’hui à tous ceux qui veulent le supprimer, de vivre plus simplement : aller au restaurant, avoir le choix en aliments, pouvoir manger ses plats préférés…

Alors pourquoi sommes-nous si nombreux à vouloir supprimer le gluten de notre alimentation ?

Les raisons de réduire sa consommation de gluten

1. Nécessité médicale

L’intolérance au gluten

Pour beaucoup, l’unique raison de suivre un régime alimentaire sans gluten est causé par l’intolérance au gluten. Également appelée maladie cœliaque, elle apparaît chez des sujets génétiquement prédisposés et dont l’ingestion de gluten provoque une inflammation intestinale chronique et une malabsorption. Selon l'Afdiag (Association française des intolérants au gluten), 1% de la population est concernée en Europe mais plus de 20 % d'entre elle l'ignorent.

Car dans certains cas, les symptômes sont insoupçonnables : fatigue intense, diarrhée chronique, anémie, ballonnements, chute de cheveux, douleurs intestinales, aphtes à répétition, retard de croissance chez les enfants...

Seul traitement, un régime sans gluten

Le problème est qu’il n’existe pas de traitement efficace pour soigner l’intolérance au gluten, mis à part de supprimer toute source de gluten dans son alimentation. Une solution bien radicale qui peut devenir un véritable calvaire à vivre lorsqu’on voit que le gluten est partout.

 2. La sensibilité au gluten

Certaines personnes sont également amenées à suivre un régime sans gluten sans être atteintes de la maladie cœliaque lorsqu’elles souffrent de sensibilité au gluten. Les symptômes de la sensibilité au gluten sont similaires à ceux de la maladie cœliaque à l’exception qu’ils n’impliquent pas les anticorps spécifiques à la pathologie. De ce fait, le diagnostic de ce trouble est difficile à établir et sa reconnaissance est controversée.

3. Et les autres ?

Si tout le monde ne vit pas mal sa consommation de gluten, de nombreuses études soulignent que l'on a tendance à trop en consommer et qu’un excès de gluten pourrait être, sur le long terme, un facteur de risques de maladies (maladies auto-immunes, cardiaques et cancers).

Si l’excès de gluten peut être néfaste pour la santé, beaucoup souhaitent également bannir le gluten de leur alimentation en raison des nombreux bienfaits associés au fait de suivre un régime sans gluten. Voici quelques-uns des bénéfices généralement attribués à la suppression du gluten de son alimentation :

  • Une meilleure digestion
  • Une réduction des douleurs intestinales, des ballonnements, des flatulences…
  • Plus d’énergie et moins de fatigue
  • Un renforcement du système immunitaire
  • Une alimentation moins sucrée

Un plat qui met tout le monde d’accord

Si pour beaucoup manger sans gluten rime avec frustrations et privations, il existe pourtant de nombreuses recettes toutes aussi gourmandes et réconfortantes qui mériteraient d’être goûtées. Et pourquoi ne pas commencer par notre nouvelle gamme de gnocchi au chou-fleur ? Une recette 100% végétale, riche en fibres et surtout naturellement sans gluten. Un plat qui mettra tout le monde d’accord !